© Carmen Ezgeta
© Carmen Ezgeta

La place Rouge était vide
         Devant moi marchait Nathalie
             Il avait un joli nom, mon guide Nathalie

                         La place Rouge était blanche
                                       La neige faisait un tapis
                         Et je suivais par ce froid dimanche Nathalie

Elle parlait en phrases sobres
De la révolution d'octobre
Je pensais déja
Qu'apres le tombeau de Lénine
On irait au cafe Pouchkine Boire un chocolat

La place Rouge était vide
J'ai pris son bras, elle a souri
Il avait des cheveux blonds, mon guide Nathalie, Nathalie...

Dans sa chambre à l'université
Une bande d'étudiants
L'attendait impatiemment
On a ri, on à beaucoup parlé
Ils voulaient tout savoir Nathalie traduisait

Moscou, les plaines d'Ukraine
Et les Champs-Élysées
On a tout melangé Et l'on a chanté

Et puis ils ont débouché
En riant a l'avance
Du champagne de France Et l'on a dansé

Et quand la chambre fut vide
Tous les amis etaient partis
Je suis resté seul avec mon guide Nathalie

Plus question de phrases sobres
Ni de révolution d'octobre
On n'en était plus la
Fini le tombeau de Lenine
Le chocolat de chez Pouchkine C'est, c'était loin déja

Que ma vie me semble vide
Mais je sais qu'un jour a Paris
C'est moi qui lui servirai de guide
Nathalie, Nathalie

Gilbert Bécaud

Gilbert Bécaud

(1927 - 2001)